• Le Bisse de Déjore

     

     

     

     

    Le bisse Déjore est déjà cité au XIIIème siècle dans les archives locales.

    À l'origine, il captait les sources sur la rive droite du Drahin mais par la suite, il traversa les gorges du Drahin pour aller s'alimenter au torrent de la Sionne à Seylon par un bisse appelé bisse de Seylon ou de Chillon.

     

     

     

    « Le Bisse de TsanpéLe Bisse d'Untere Wasserleitung »